Enseignement

Je défends ici une certaine idée de l’enseignement. L’enseignement n’est pas une science exacte. L’enseignant ou l’éducateur qui obtient la meilleure réussite et dont on se souvient toute sa vie avec gratitude est sans doute celui qui a gardé la mémoire la plus aiguë de sa propre enfance (d’après  l’Inspecteur général de l’Instruction publique Guy Lazerges, extrait de l’ouvrage « les techniques de la classe »). Il peut arriver qu’une seule remarque positive, voire un seul regard, de la part d’un enseignant à l’attention d’un élève, reste gravé à jamais dans la mémoire de l’élève et change le cours de sa vie… Par contre il peut arriver qu’une remarque négative, voire un seul manque d’attention, de la part d’un enseignant ou d’un éducateur reste gravé dans la mémoire de l’élève qui ressentira cela comme une injustice toute sa vie. Ainsi cette élève qui déclarait vouloir plus tard exercer le métier d’esthéticienne et s’est vu répondre « c’est impossible, tu parles racaille, tu habites un quartier de racailles »…

Vouvoiement ou tutoiement

Pour moi cela a toujours été le vouvoiement comme une certaine marque de respect.

Mes anciens élèves

  • Rodolphe Belmer, Prytanée militaire de la Flèche, quatrième deux puis troisième deux de 1982 à 1984, excellent élève dans toutes les matières, aux raisonnements pertinents, doté d’une certaine retenue qui lui permettait de ne pas extérioriser toutes ses pensées.
    Après être passé par le groupe Canal Plus, en 2017 il est Directeur Général du groupe Eutelsat.
    Le 25 juin 2017 il copréside la fête de trime (fête de fin d’année scolaire) du Prytanée.
  • Richard Vivion, classe de mathématiques spéciales, lycée Aristide Briand à Saint-Nazaire. En 2017 il est journaliste à la délégation de Radio France en Savoie. Doté d’une bonne élocution, montrant une conscience professionnelle de qualité, il intervient de temps à autre sur France Inter au sujet de la montagne alpine et des compétitions de ski.
  • Éric Fassin, Terminale C, lycée Jean-Baptiste Corot à Savigny sur Orge, 1975-1976, alors que j’étais professeur stagiaire, élève aux très bonnes aptitudes  dans les matières littéraires et scientifiques. Il n’approfondissait pas au maximum l’apprentissage des mathématiques.
    C’est un ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm et il est agrégé d’anglais. En 2017 il est chercheur en sociologie, et chargé de cours à « l’Institut d’études genre » de l’université de Genève.
  • Éric Nachez, classe de terminale D, 1982-1983, Prytanée militaire de la Flèche. Il a intégré l’école d’officiers de Saint-Cyr Coëtquidan, puis a servi dans la Légion. Colonel, il prend le commandement du Prytanée Militaire à partir de 2016.

Élèves au comportement exemplaire

  • Lycéens exemplaires à Neuilly. Photo Bernatas le Parisien (droits réservés)

    Le 28 novembre 2014, Alexys, Antoine et Charles ont stationné leurs deux scooters devant les théâtre des Sablons à Neuilly quand ils voient un homme courir suivi par un policier blessé au visage. Ils prennent le policier en passager sur un des scooters, poursuivent, rattrapent et neutralisent le fuyard. Le 18 avril 2015, à Bourg la Reine, ils reçoivent le prix du civisme de l’association nationale des membres de l’Ordre National du Mérite.