Docteur Antoine-Marie Bergeron
Docteur Antoine-Marie Bergeron

Docteur Antoine-Marie Bergeron

Antoine-Marie Bergeron

Biographie

Jeunesse et formation

Antoine-Marie Bergeron naît le 30 avril 1927 au Pellerin (département de Loire-Inférieure).

La médecine de campagne

De 1952 à 1972, à Bouaye (Loire-Inférieure puis Loire-Atlantique).

L’exil et la spécialisation

Il acquiert les spécialités d’allergologie et de phlébologie tout en exerçant à l’Hôtel du Parc à Tessé-la-Madeleine (département de l’Orne) de 1972 à 1976. Il est alors employé par la Sécurite Sociale.

La médecine de ville

Il s’installe ensuite à Nantes place du Commerce, associé au Docteur Wessel.

La retraite

Il fait valoir ses droits à la retraite en 1988, année du décès de son épouse Luce Rougerie.

Vie privée

Antoine-Marie Bergeron se marie en 1952, sans contrat et sous le régime de la communauté légale de l’époque (communauté des meubles et acquêts) avec Juce Josiane Rougerie, étudiante en médecine, dont les parents, Georges et Lucienne Rougerie, sont instituteurs laïcs. De cette union naît un fils unique, Axel Bergeron en 1953. Luce Rougerie abandonne alors ses études médicales, juste avant de passer ses derniers examens et devient femme au foyer, et décède le 22 juillet 1988 dès suites d’une longue maladie.
A-M Bergeron se rapproche alors de Monique Vallée, la meilleure amie de Luce Rougerie, Monique Vallée décède le 8 décembre 1989 sans descendance directe.
Antoine Marie Bergeron se rapproche aussi à cette époque de Madame Ivane Buteau, née en 1952 donc vingt-cinq ans plus jeune que lui, fille aînée de Claude et Monique Buteau, amis de longue date du Docteur Bergeron et de son épouse. Claude Buteau a été un temps instituteur à l’école publique de Bouaye et a eu pour élève, entre autres, Axel Bergeron…
Après avoir déclaré à son fils qu’il s’agit d’un mariage blanc, Antoine Marie Bergeron finit par épouser en secondes noces Ivane Buteau, sans contrat et sous le régime de la communauté légale à l’époque, la communauté réduite aux acquêts, en octobre 1990.

Obséques

Il décède le 11 septembre 2018, à l’hôpital privé Confluent (Nantes)
La dépouille du Docteur A-M Bergeron est exposée en chambre funéraire, au funérarium Antarès, à Bouaye, jusqu’au 14 septembre, date de l’incinération.
Conformément aux dernières volontés du Docteur A-M Bergeron, une absoute religieuse a lieu sur place.
Les restes du Docteur Antoine-Marie Bergeron reposent en l’ancien cimetière du Pellerin, dans le caveau familial (ses parents).